Réserver une séance S'inscrire à l'école du chiot S'inscrire à une promenade éducative Facebook
Esprit canin toulousain

Esprit canin toulousain

Educateur canin pour chiens sur Toulouse

Quelques conseils et remarques pratiques

Médor jardine à « sa » façon ?

Petite astuce de Sylvie, testée pour vous... Ma cliente est une heureuse propriétaire d'un vieux et d'un jeune Berger Allemand. Ce dernier adorait mettre son nez dans la terre de ses plantes en pot...pour y chercher un os peut-être....?? Elle a alors saupoudré la terre d'un peu de poivre moulu !!! Son petit explorateur n'y touche plus !!! Merci Sylvie pour cette astuce

Médor à la neige

Malgré les températures douces de ce début d'automne la neige risque de faire son apparition. Vous souhaitez peut-être également emmener votre chien avec vous à la montagne.....? Soyez prévoyant ! Les coussinets de votre toutou risquent de s'abîmer s'il doit marcher longtemps dans la neige. Discutez-en avec votre vétérinaire qui saura vous conseiller pour bien préparer les pattes de votre chien au grand froid.

Border Collie et Berger Belge Malinois…deux races à la mode !

Certaines races de chien connaissent un plus vif succès que d'autres.
  • C'est ainsi que le Cocker Golden, en particulier, a trouvé une place de choix dans le cœur des Français dans les années '70
  • Le Labrador, très apprécié des hommes d'état, a également fait bonne figure auprès d'un large public depuis les années '80
  • La vague Husky est passée dans les années '90...les dispensaires de la SPA en étaient très vite pleins, hélas, car race souvent fugueuse...
  • Le Rottweiler a eu mauvaise presse depuis la loi du 6 janvier 1999 et cela a, étrangement, contribué à son succès !

Qui dit "chien à la mode" dit nombre croissant des ventes, au détriment, parfois, de la qualité...et là, les problèmes surviennent, hélas....

Nouveau phénomène en pleine croissance : les Border Collies et Bergers Belges Malinois se multiplient au sein des foyers !

Le Border Collie a montré au grand public qu'il savait être très obéissant et réactif, notamment lors de concours de troupeau et d'Agility Or, je dis Attention !! Ne pas se fier à toutes les apparences. Il y a encore une quinzaine d'années, les Border Collies servaient surtout vaillamment leurs bergers aux sein des troupeaux. C'est leur "fonction" principale et ils ont été sélectionnés pour leur capacités au travail et à l'endurance. Un Border Collie peut parcourir jusqu'à 80km par jour autour de sont troupeau. Il restera "en alerte" du matin au soir. Cette race de chiens n'est absolument pas faite pour tourner en rond dans un appartement en attendant son maître. Même si certains d'entre eux s'en montrent tout à fait capables, d'autres, en revanche, ne s'en accommoderont que très difficilement. Il en va de même pour ceux qui n'on qu'un petit jardin...
  • Propriétaires de Borders destructeurs, hyperactifs ou encore agressifs, vivant en ville ou en lotissement font de plus en plus appel à des éducateurs car leurs chiens ne sont plus gérables...
De la même manière, le Berger Belge Malinois (B.B.M.) envahit désormais les pages de petites annonces sur Internet... Or, ces chiens ne sont absolument pas de braves toutous de compagnie !! Si vous ne savez pas être maître d'un caniche, alors n'optez surtout pas pour un B.B.M. Cette race de chiens extraordinaires, avec des capacités d'apprentissage aussi diverses que variées, n'est vraiment pas à mettre entre toutes les mains. Le B.B.M. est utilisé en Police, Gendarmerie, Sécurité Civile par des Professionnels du Chien. Ils savent comment gérer ces "Formules 1 du travail".
  • Propriétaires de B.B.M. hyperactifs et mordeurs agressifs, ne sachant pas gérer le trop-plein d'énergie de leurs chiens tentent parfois le dernier recours auprès d'éducateurs, mais souvent, hélas, le mal est fait et la séparation d'avec son chien reste la dernière solution...

Le Border Collie a besoin de beaucoup d'espace, d'attention et de défoulement pour vivre heureux.

Le Berger Belge Malinois a besoin d'une main de fer dans un gant de velours....fermeté et justesse sont les maître-mots

 

Gare aux épillets

L'épillet est une petite herbe sauvage, sur longue tige, en forme d'épi de blé. Avec le printemps elle pousse aux bord des chemins et dans les prairies. A l'approche des belles journées ensoleillées elle va sécher et alors devenir très sournoise. En effet, elle se détache partiellement lorsqu'un animal à poils s'y frotte. Une fois dans les poils de votre toutou, elle risque de migrer vers sa peau, jusqu'à la percer et s'introduire "dans le chien". Les parties les plus vulnérables sont les oreilles, les pattes, les flancs et la truffe. Mais on peut cependant la retrouver sur la totalité du corps animal. Évitez les prairies  non entretenues et inspectez votre chien en fin de balade. Un bon brossage peut enlever une partie de ces intrus, mais gare aux épillets bien cachées dans les poils longs... Si, après votre promenade, votre chien éternue avec virulence, se lèche une patte avec insistance ou secoue sa tête en se grattant éventuellement une oreille, alors passez rapidement chez votre vétérinaire

Mon chien n’aime pas la douche en été

Aller tremper les pattes dans un lac ou une rivière plaît à bon nombre de toutous lorsqu'il fait chaud Mais se voir infliger le supplice de la douche est une autre affaire ! Le chien ne maîtrise pas l'eau qui lui tombe dessus. Il est contraint de l'accepter. C'est identique à la pluie, qui le mouille malgré lui. Or, ce moment de rafraîchissement sera bénéfique, mais ça, Médor ne le sait pas encore... Afin que votre chien ne vous fasse pas courir autour de la maison, je vous conseille, en premier lieu, de le prendre en laisse. Il est également judicieux de commencer par lui mouiller la tête avant le reste du corps. Vous verrez, il bougera certainement moins !

Ne dites plus non, dites « oui » !

Vous avez peut-être vite appris à votre toutou ce que signifie le mot « non », mais savez-vous lui dire « oui, c’est bien » ? En effet, je rencontre trop souvent des propriétaires de chien qui savent réprimander mais qui ne savent pas féliciter…. Et pourtant, Médor a besoin d’être encouragé dans ses bonnes actions afin qu’il puisse assimiler : « quand je fais ceci ou cela, mon maître est content ». N’hésitez donc pas à le faire, ne serait-ce que lorsque votre chiot vient d’uriner en laisse à l’extérieur de votre habitation. N’attendez pas d’être rentré chez vous, car il ne fera alors plus du tout le lien de cause à effet. La félicitation doit être immédiate après une action que vous jugez positive. Vous renforcerez ainsi les attitudes qui vous semblent cohérentes pour une vie commune harmonieuse. Votre toutou retiendra qu’il a bien fait si la félicitation ou récompense vient dans la seconde qui suit l’action. Ainsi, par exemple, si vous l’appelez et qu’il revient, puis vous lui demandez de s’asseoir avant de lui offrir une friandise, alors il retiendra qu’il faut poser son derrière par terre afin d’obtenir une récompense, mais il n’aura pas compris qu’il l’obtiendra s’il revient.

Mon chien n’aime pas sa niche : que faire ?

Vous avez peut-être offert une très jolie niche à votre chien mais, hélas, il n’y rentre pas ! L’orientation de sa « nouvelle cabane » est très importante. Médor aime surveiller le portail par lequel vous allez revenir et il est alors judicieux qu’il puisse le faire depuis l’intérieur de sa niche. Si son ouverture est tournée vers les voisins, le jardin ou un mur, alors il risque, en effet, de ne jamais trouver un intérêt à rentrer dans cette « boîte ». Tournez l’ouverture vers le portail et, si possible, habituez-le assez jeune à y rentrer, par exemple, pour y manger sa gamelle (si la niche est assez grande pour qu’il puisse y tenir debout) ou en y introduisant quelques friandises. Déposez une gamelle d’eau à proximité également. La niche va devenir son coin personnel où il pourra se réfugier durant vos absences ou lors des orages. Mais si votre toutou « fait des bêtises » alors, en aucun cas, ce ne doit être l’endroit de « punition » défini par l’homme. Ne l’y envoyez pas lorsque vous êtes en colère contre lui. Mais s’il s’y réfugie de lui-même, alors acceptez ce repli et, surtout, ne tentez pas de l’en extraire, au risque de vous faire mordre. Lorsqu’un chien se sent menacé, soit il se défend, soit il fuit. En voulant le sortir de sa niche de force, la meilleure défense pour lui risque alors de devenir l’attaque étant donné qu’aucune fuite n’est alors possible. Ignorez-le alors et estimez-vous heureux qu’il ait bien compris que cette cabane le protège et qu’il s’y sent bien…

Au secours, mon chien a peur des invités !

Il est préférable d’éviter deux erreurs : ne l’isolez pas des étrangers, sous prétexte qu’ainsi il « sera tranquille » et pas contrarié, et ne le forcez pas, non plus, à créer un contact qu’il ne souhaite pas. Il est judicieux de sortir son chien régulièrement de son habitation, ainsi il découvre la vie extérieure et peut se rendre compte qu’il peut vous faire confiance. Vous devenez son « leader », son guide. Hélas, trop de personnes, en voyant un chien craintif, veulent absolument le caresser et le regardent bien souvent droit dans les yeux…. Médor peut alors se sentir offensé, voire provoqué dans le plus mauvais sens du terme. Demandez aux gens que vous rencontrez de ne surtout pas chercher son regard. Il faut le laisser venir à eux de lui-même. Ignorer un chien craintif est la meilleure approche. Si votre toutou est un peu gourmand, vous pouvez demander à certaines personnes de lui tendre une friandise, en tournant la tête sur le côté, afin de ne pas rentrer en contact visuel. Avec le temps il pourra comprendre que l’étranger n’est pas dangereux pour lui et, qu’au contraire, il peut être gentil sans être envahissant. Dans tous les cas, gardez patience. Ce travail n’est pas une méthode « miracle » et il faut parfois quelques semaines, voire des mois avant que votre toutou se laisse approcher par l’étranger. Sachez, enfin, que des traitements contre ces angoisses existent et vous pouvez en parler avec votre vétérinaire.

Comment lui faire aimer ses jouets ?

Laisser les jouets en libre-service n’est pas dérangeant, mais votre toutou risque de se lasser de les voir tout le temps et certains chiens ne joueront jamais avec lorsqu’ils seront seuls. Il est judicieux, par contre, de ne pas lui laisser les jouets type « corde à nœuds », car l’ingestion des ficelles risque de provoquer de graves troubles digestifs…votre vétérinaire saura vous expliquer cela mieux que moi. Pour faire aimer un joujou, il est préférable de le ranger dans un placard et de ne l’utiliser que très brièvement, dans un premier temps, avant de le remettre hors de la vue. Lancez, par exemple, une balle de tennis à Médor et, quand il semble avoir très envie de retourner la chercher, rangez-la… Il sera d’autant plus heureux quand vous la ressortirez quelques heures plus tard. Vous augmenterez la durée du jeu au fur et à mesure des semaines…

Faut-il acheter son chien sur internet ?

Il est aujourd’hui fréquent de trouver des chiens et chiots en vente sur certains sites, à côté des voitures, frigos et autres objets divers. Il faut vivre avec son temps… Cependant,  je me permets de vous mettre en garde, car les trafiquants de chiots y vendent également leurs « produits » importés, plus ou moins légalement, ou volés. Je ne peux que vous conseiller vivement de vous rendre au domicile ou à l’élevage du vendeur. Ces derniers 2 mois j’ai rencontré trois nouveaux clients ayants de jeunes chiots extrêmement craintifs, voire inapprochables par des personnes étrangères. Ils avaient tous certains points communs, en dehors de cette peur : Ils ont été vendus sur le net. Un homme leur a proposé de leur apporter l’animal, car il habitait loin (soit à Carcassonne, soit à Montauban). Rendez-vous était alors pris sur un parking d’entreprise dont il semblait être un des dirigeants, car il en possédait, à priori, les clés. L’homme a montré des photos du chiot avec sa mère. Les vétérinaires que les nouveaux propriétaires ont ensuite sollicités ont douté de l’âge des chiots qui étaient censés avoir entre 2 et 3 mois….ils auraient donc été enlevés beaucoup trop tôt à leur mère en plus, ce qui peut provoquer des troubles du comportement. Je vous conseille donc de toujours aller voir le chiot auprès de sa mère. Si on vous explique qu’elle est décédée juste après la mise-bas, renseignez-vous auprès du vétérinaire du vendeur. Assurez-vous que cette chienne a bien eu une portée et qu’elle est décédée. Gérer un chien ayant un trouble du comportement n’est pas toujours simple. Les vétérinaires sont très bien placés pour le savoir. N’hésitez pas à demander conseil au vôtre.

Comment apprendre à mon chien à faire ses besoins rapidement ?

Lorsqu’on sort son toutou afin qu’il fasse ses besoins, on n’a parfois pas beaucoup de temps…il faut aller travailler, ou il pleut, ou le poulet dans le four ne va pas s’arrêter de cuire tout seul, etc…. Mais il arrive que,très vite, Médor aille faire sa petite crotte de plus en plus loin et on est de plus en plus en retard !!! En fait, il a compris qu’après s’être allégé, le retour à la maison est pratiquement immédiat. Mais il n’a aucune envie de rentrer. Il préfère continuer à explorer les environs. Je vous conseille donc de continuer votre promenade sur quelques dizaines de mètres de plus, afin qu’il ne fasse plus le lien entre « finir de s’alléger = retour à l’enfermement ».

Quand consulter un vétérinaire ?

Aller voir votre vétérinaire lorsque votre toutou est malade ou pour ses vaccins annuels semble tout à fait normal. Mais il est également là pour vous donner de judicieux conseils, voire même pour vous aider dans le choix de votre futur chiot ! Il saura vous guider selon vos envies et votre mode de vie. Si vous faites partie de ceux qui se trompent de côté en estimant que votre chien est malade car sa truffe est chaude, alors demandez à votre vétérinaire de vous apprendre à introduire un thermomètre….dans l’autre extrémité de Médor. Les vétérinaires connaissent également les « bonnes adresses » (pension, club canin, éducateur, éleveurs).

Comment rendre mon chien plus zen à l’intérieur ?

Si vous souhaitez partager votre salon avec Médor en toute quiétude je vous conseille de ne pas y jouer à la baballe avec lui…. En effet, si vous l’autorisez à s’y exciter en jouant avec vous et à courir après son jouet préféré, alors il prendra ce lieu pour un superbe terrain de jeu et lorsque vous voudrez suivre votre émission TV préférée il risque de vous en empêcher en vous apportant ce fameux joujou toutes les dix secondes. Fini l’espoir d’être tranquille alors !!!! Le jeu doit se dérouler, de préférence, à l’extérieur de l’habitation. L’intérieur doit représenter un havre de paix où vous devriez éviter tout débordement car cela risque de se transformer en soirées stressantes avec le temps…. Mais si vous avez un chien qui sait se calmer rapidement après avoir joué il n’y aura peut-être qu’un risque de vase d’antiquaire renversé…à vous de choisir alors !

Au secours, mon chien a peur des orages !

Si votre chien/chiot manifeste une certaine réaction de « crainte » à l’arrivée d’un orage, ne le caressez JAMAIS !! En effet, chaque marque d’affection rassurante (pour l’être humain) sera interprétée comme une félicitation, un encouragement. C’est ainsi que votre toutou risque de comprendre : « j’ai peur de ce fort grondement dans le ciel et mon maître me fait comprendre que j’ai raison d’avoir peur, puisqu’il me félicite… ». C’est ainsi que vous risquez de rendre votre chien/chiot phobique, prêt à démonter vos meubles pour s’y cacher derrière, à long terme….. Alors gare à votre attitude !!! Ignorez-le totalement (ne lui parlez pas, ne le regardez pas) ou, s’il est encore très jeune, allez jouer avec lui, lancez-lui une balle à l’approche de l’orage. Bref, dédramatisez !!!

Comment apprendre mon chien à revenir quand je l’appelle ?

Le rappel n’est pas inné chez les chiens et il faut le leur apprendre….comme pour tout exercice, il faut prendre son temps. L’erreur que je rencontre très fréquemment consiste à appeler son toutou et quand il arrive enfin, on lui demande de s’asseoir avant de lui donner une friandise….votre chien comprend donc très bien qu’il est récompensé lorsqu’il pose son derrière au sol, mais il ne fera pas le lien avec l’ordre de « rappel ». Si vous souhaitez le lui faire comprendre, alors récompensez-le dès qu’il arrive près de vous. Gardez un ton joyeux et encourageant lors de l’apprentissage. Donnez-lui Envie de venir vers vous. Si vous vous fâchez,Médor risque de se demander s’il est judicieux de vous rejoindre… Sachez également qu’un chien qui ne vous reconnaît pas comme un leader, un chef de meute, n’aura pas forcément envie de vous obéir. Vous aimeriez peut-être en faire autant si votre supérieur hiérarchique vous donnait un travail dangereux ou sans intérêt pour votre entreprise..? Médor, lui, n’a pas besoin d’obéir pour avoir un salaire en fin de mois. Vous pouvez alors faire appel à un éducateur canin à domicile qui vous aidera à récupérer votre bonne place hiérarchique.

Que faire dès l’arrivée de mon chiot ?

Apprenez-lui à ne pas sortir du jardin ou à ne pas passer la porte d’entrée de votre appartement sans être tenu en laisse. C’est grâce à un travail très simple, précoce et régulier (ce qui est demandé un jour, l’est toujours) qu’on constate, par exemple, que certains chiens, non attachés, ne quittent jamais la station-service dans laquelle leur maître se rend tous les jours pour travailler…..

Comment préparer mon chien à partir en pension ?

Si vous souhaitez laisser votre chien plusieurs jours en pension pour la première fois, je vous conseille de l’y habituer en l’y amenant au moins une fois avant, pendant 1 journée et/ou 1 nuit. Ainsi, lorsque vous l’y laisserez pendant une plus longue période, il se sera déjà un peu familiarisé avec le lieu. « Abandonner » son toutou du jour au lendemain pendant une semaine peut en traumatiser quelques-uns ! Grâce à son court séjour, votre chien saura que vous reviendrez le chercher…